La photographie est aujourd’hui plus démocratisée que jamais au regard des progrès technologiques réalisés dans ce domaine. Ce genre d’activité ne peut pas toutefois être pratiqué sous toutes ses formes à partir d’un même type d’équipement. Il existe notamment plusieurs types d’appareils photo différents selon le type de photographie que vous souhaitez réaliser.

Les modelés analogiques et numériques

Comparaison des modèles analogiques et numériques

Les appareils photo peuvent capturer des images suivant deux types de technologie. La première est la méthode analogique qui fait usage de pellicules. La deuxième est la technologie numérique qui conserve les photos sous forme de fichiers numériques. Aucune méthode n’est réellement meilleure que l’autre. Cela dépend surtout des préférences de chacun sur la pratique de la photographie.

Les types appareils photos

Capteur et profondeur de champ

La différence la plus évidente entre la pellicule et le numérique tient au type de capteur utilisé pour prendre la photo. Les appareils photo analogiques ou argentiques utilisent des pellicules sensibles à la lumière qui sont placées derrière l’objectif.

En prenant une photo, vous amenez l’obturateur à s’ouvrir sur une période prédéterminée. La lumière va alors frapper la pellicule, ce qui permettra à l’image de s’imprimer dessus. Le film doit être remplacé et replacé derrière l’objectif lorsque vous allez prendre une nouvelle photo.

Les appareils photo numériques utilisent un capteur électronique fixe ou CCD situé derrière l’objectif. Le capteur est construit à partir de minuscules capteurs photosensibles représentant chacun un pixel. La lumière frappe le capteur lorsque l’obturateur s’ouvre et chaque pixel obtient alors une valeur. La combinaison de toutes les valeurs de pixels permet de former une photo. La photo est enregistrée sur un support numérique et le CCD est vidé électroniquement avant la prise d’une nouvelle photo.

La plus grande différence entre un capteur analogique et un modèle numérique est la profondeur de champ. Les capteurs numériques sont plus petits qu’un film de 35 mm. Leur profondeur de champ sera ainsi plus élevée. Celle-ci peut être pratiquement infinie pour la plupart des appareils photo numériques au design compact. Il n’est donc pas possible de créer des arrière-plans flous.

Coût d’une photo

Prendre des photos avec un appareil numérique ne coûte presque rien. Les photos sont conservées dans un support de stockage que vous pouvez nettoyer sans frais quelconques. Les photos que vous voulez conserver peuvent aussi être copiées sur d’autres supports numériques. Cela inclut les disques durs, clés USB, carte SD, etc.

Avec la baisse constante du prix des supports stockage, le coût de l’enregistrement d’une photo numérique est pratiquement nul. Il en est tout autrement de l’utilisation de pellicules. Les rouleaux de film doivent être remplacés régulièrement. Ce type d’accessoire peut pourtant coûter assez selon le type d’appareil. Chaque photo prise est donc une dépense plus conséquente à vos frais.

Capacité de stockage

Les technologies de stockage ont connu des progrès conséquents depuis quelques années. Cette avancée est particulièrement profitable aux appareils numériques modernes. Ces derniers peuvent en effet contenir des centaines ou même des milliers de photos sur un seul support. Les avancées sont telles que la capacité de stockage des modèles numérique est pratiquement infinie.

Le constat est moins glorieux concernant les appareils analogiques. Un rouleau de 45 films peut seulement servir à réaliser 45 photos. L’installation d’un nouveau rouleau n’est pourtant pas le genre de tâche qui peut se faire rapidement. C’est d’autant plus vrai lorsque vous faites de la photographie en pleine obscurité ou dans un environnement hostile.

Les journalistes professionnels ont bien conscience de ce problème. C’est pourquoi ils préfèrent emporter plusieurs caméras avec eux au lieu de plusieurs rouleaux de rechanges. Ils s’assurent ainsi de ne jamais manquer l’occasion de prendre une bonne photo à cause d’un rouleau à remplacer.

Rétroaction du système

L’un des premiers arguments de vente d’un appareil photo numérique est le côté instantané de sa rétroaction. Vous pouvez concrètement visualiser instantanément les photos réalisées. Cela est possible en consultant le petit écran LCD qui accompagne la plupart des modèles numériques.

La possibilité d’avoir un aperçu des photos prises est très importante pour un photographe. Il peut en effet appréhender immédiatement les défauts de sa technique et les améliorer en conséquence. Si une photo vous paraît mauvaise, vous pouvez immédiatement en prendre une autre.

Ce genre de retour d’information est moins évident à établir avec les appareils photo analogiques. Vous n’aurez en effet aucune idée de la qualité de la photo avant que celle-ci n’ait été imprimée.

Angles de prise de vue

Avec les appareils photo numériques, vous pouvez prendre des photos sans avoir les yeux collés au viseur. Les angles de prises de vue au-dessus sont plus faciles à établir. Vous pouvez en effet observer ce qu’il y a dans le champ de l’appareil photo en consultant directement son écran LCD.

La réalisation de prises de vue inédites relève a priori d’une grande prouesse sur les appareils analogiques. Le photographe doit compter sur son instinct et sa propre technique pour savoir si la photo est prise dans le bon angle.

Correction des clichés

Les photos prises avec un appareil numérique peuvent être corrigées via un logiciel de retouche photo. Ce dernier est souvent fourni sous forme de package pour l’utilisation sur ordinateur. Certaines caméras sont toutefois aussi équipées de fonctionnalités de correction intégrées.

Le post-traitement n’est pas vraiment une option envisageable sur les photos obtenues dans un format analogique. Il est très difficile d’effectuer des corrections sur les films une fois qu’ils ont été film développé. La seule façon de corriger des photos sur pellicule est de les convertir au format numérique. Une fois numérisée, le négatif ou la photo imprimée peut être corrigé à l’aide d’un logiciel photo avant d’être réimprimé. Bon nombre de photographes professionnels préfèreraient toutefois éviter cette solution au regard de son aspect long et coûteux.

Variations de l’environnement

Chaque rouleau de pellicule est conçu pour fournir des résultats optimaux dans un environnement bien spécifique. Certains films sont plus adaptés à des photographies d’intérieur ou d’extérieur en fonction de leur niveau de sensibilité à la lumière. Les conditions de l’environnement dans lequel vous prenez vos photos peuvent pourtant changer assez rapidement. Le temps peut rapidement être plus ensoleillé ou plus sombre qu’il ne l’était quelques minutes auparavant.

Les personnes qui utilisent des appareils analogiques auront trois options dans un tel cas de figure. La première serait de prendre les photos avec le mauvais type de films. Les clichés obtenus peuvent toutefois avoir des couleurs déformées ou une structure granuleuse.

La deuxième est de remplacer le rouleau avant de prendre la photo. Cela implique toutefois le risque de perdre des photos qui n’étaient pas prises avec le rouleau actuel. La troisième option serait utiliser un autre appareil photo avec un type de pellicule différente. C’est cette dernière solution que la plupart des photographes préfèreront adopter.

Les changements de l’environnement sont plus faciles à gérer avec les appareils photo numériques. Les paramètres du capteur peuvent être modifiés instantanément pour chaque photo à prendre.

L’appareil peut passer du monde intérieur à l’extérieur en utilisant un seul bouton. Il en est de même pour l’intensité de la lumière, l’utilisation en mode nuit, etc. Certains appareils peuvent même détecter le type d’environnement de façon automatique et configurer le capteur en conséquence.

Longévité des photos

Les photos imprimées sur des pellicules ou sous la forme de négatifs se détériorent facilement au fil   du temps. Les photos numériques tendent pour leur part à conserver la même qualité, peu importe les années écoulées. Une photo en format digitale prise aujourd’hui aura le même aspect dans 600 ans. L’essentiel est qu’elle soit régulièrement sauvegardée sur un nouveau support de stockage.

Différentes conceptions subsidiaires de caméras

L’analogique et le numérique définissent les catégories d’appareils photo dans leur globalité. Ces équipements peuvent toutefois encore être décomposés en plusieurs sous-catégories différentes.

Les conceptions subsidiaires de caméras

Caméras de style compact

Les caméras compactes peuvent se présenter sous trois formes. Il s’agit du format standard, des modèles à zoom et des conceptions avancées.

Format standard

Les modèles compacts standards sont également connus sous le nom de ‘ point-and-shoot’. Ces appareils sont légers, faciles à utiliser et remarquablement abordables. Ils n’offrent pas de vrais paramètres de caméra réglables. Tout ce que vous avez à faire pour prendre une photo est de viser la scène dans l’objectif et de déclencher l’obturateur.

Ce type d’appareil est souvent utilisé pour les photos de vacances ou de loisirs en plein air. Ils sont toutefois aussi disponibles dans des concepts adaptés à un usage plus technique.

Modèles à zoom

Les appareils compacts à zoom sont essentiellement équipés d’un meilleur objectif à zoom que les modèles standards. Leur objectif n’est pas interchangeable, mais la plage de zoom se situe toutefois entre 28 et 300 mm. Ces appareils ne sont pas vraiment adaptés à un usage professionnel.

Ils comportent pourtant des paramètres d’exposition automatique et des options manuelles comme l’enregistrement HD. Beaucoup d’entre eux ont aussi une résolution minimum de 12 mégapixels.

Conceptions avancées

Les conceptions avancées conservent l’avantage de légèreté qui définit le format compact. Ils ne sont pas toutefois aussi abordables que les modèles standards. Cela tient au fait qu’ils offrent un mode d’exposition manuel et produisent des images d’une résolution plus élevée. Certains modèles sont également équipés d’objectifs interchangeables.

Appareil reflex numérique à objectif unique

Les appareils reflex numériques à objectif unique (DSLR) sont les concepts de prédilection des projets les plus créatifs. Cela inclut la photographie de mode ou la création de contenus de qualité pour des chaînes YouTube. Ce type d’appareil fournit une netteté de niveau professionnel et un bokeh d’arrière-plan tout aussi performant.

Les DSLR viennent souvent avec des capteurs avancés, des réglages manuels et des objectifs amovibles. Cela leur permet de photographier ou de filmer des séquences en haute résolution. La lumière pénètre dans un seul objectif et frappe un miroir qui réfléchit cette lumière dans le viseur. Le capteur peut être un modèle plein format de 35 mm ou un format semi-plein APS-C.

Caméras sans miroir

Les appareils sans miroir sont une alternative plus légère et plus compacte aux DSLR. Ils fournissent des images d’une qualité remarquable, surtout pour les vidéos.

Le boîtier d’un modèle sans miroir est dépourvu de l’élément qui réfléchit la lumière vers le capteur. La lumière parvient ainsi directement au capteur de l’appareil. La mécanique de ce concept limite automatiquement les tremblements de l’appareil par rapport aux DSLR. La quantité réduite de pièces mobiles permet aussi à l’appareil de fonctionner de manière plus silencieuse. Les options disponibles en matière d’objectif pour les appareils sans miroir sont toutefois un peu limitées.

Appareils numériques d’action

Les caméras d’action sont parfois appelées caméras d’aventure. Elles sont idéales pour le tournage en extérieur ou d’autres situations difficiles. C’est surtout dans le cadre de la photographie et de la vidéo sportive que ce type d’appareil est utilisé. C’est d’autant plus normal en sachant qu’elles sont légères, à l’épreuve des chocs et résistantes aux intempéries.

Les GoPros sont la gamme la plus accessible de caméras d’action pour le grand public. Leurs petits capteurs ne les rendent pas techniquement adaptées à un usage professionnel. Cela n’empêche pas toutefois beaucoup de personnes de les utiliser à cette fin. Les photos obtenues d’une grande qualité et peuvent être épissées avec d’autres images d’un appareil reflex numérique ou sans miroir. Cela dépendra surtout du projet et de l’esthétique globaux que vous essayez de concrétiser.

Équipements de prise de vue à 360 degrés

Les caméras de prise de vue à 360 degré ou caméras 360 fonctionnent d’une manière très similaire à celle d’une caméra d’action. Elles sont étanches et peuvent être installées sur toutes sortes de surfaces. Cela inclut des drones personnels, casques de conduites, capot de voiture, etc.

Le plus grand atout d’une caméra 360 tient à la possibilité de capturer des images sous plusieurs angles différents en une seule prise. Cela tient notamment à la présence d’objectifs dos à dos sur l’appareil. Les appareils de ce type sont très prisés pour la photographie et les vidéos d’aventure. Beaucoup de VLOG partagée sur YouTube ont notamment été tournés avec cette technologie.